EN FR

Montpellier, un carrefour méditerranéen

Montpellier est une commune française située dans le département de l’Hérault , et la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Montpellier se situe sur un grand axe de communication joignant l'Espagne à l'ouest, à l'Italie à l'est. Proche de la mer Méditerranée (7,1 km), cette ville a comme voisines Béziers à 69 km au sud-ouest et Nîmes à 52 km au nord-est.

Montpellier est la huitième commune de France par sa population et la troisième ville française de l'axe méditerranéen (après Marseille et Nice). Elle est l'une des rares villes de plus de 100 000 habitants dont la population a augmenté de façon ininterrompue depuis 1945. Elle a plus que triplé sur cette période pour atteindre 272 084 habitants au 1er janvier 20135, ce qui en fait la commune la plus peuplée du département de l'Hérault et la deuxième plus peuplée de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées après Toulouse. L'unité urbaine de Montpellier compte 414 047 habitants, la métropole compte 434 101 habitants en 2012 et l'aire urbaine 579 401 habitants en 2013, soit la 14e de France par sa population.

Depuis les années 1990, Montpellier connaît l'une des plus fortes croissances économiques et démographiques du pays : son cadre de vie, sa vie culturelle et enfin son climat méditerranéen expliquent en grande partie cet engouement pour « la Surdouée » (titre d'une campagne publicitaire durant le mandat du maire Georges Frêche).

Avec 70 000 étudiants, c'est également la ville qui compte le plus d'étudiants par habitant après Poitiers (21% de la population totale). La ville possède également le plus grand établissement scolaire de l'académie, ancien grand lycée impérial, l'actuel lycée Joffre situé dans l'ancienne citadelle de Montpellier, place forte du XVIIe siècle.

Montpellier possède 106 édifices classés ou inscrits Monument historique, soit 19 % des monuments historiques du département dont les principaux sont :

La place de la Comédie et ses monuments

La place de la Comédie datant de 1755 et entièrement réaménagée après l'incendie du théâtre de 1881 est le lieu central de la ville. Elle tient son nom du théâtre municipal dont la façade monumentale orne le sud-ouest de la place, et est agrémentée de la fontaine des Trois Grâces, classée. On notera que la place de la Comédie a obtenu, il y a déjà plusieurs années, un prix récompensant la qualité et la mise en valeur de son architecture par les éclairages nocturnes de ses façades et du théâtre.

Les Arceaux L'aqueduc Saint Clément

L'aqueduc des Arceaux, de son vrai nom l'aqueduc Saint-Clément, construit au XVIIIe siècle par l'ingénieur Henri Pitot de Launay, est l'un des plus beaux monuments de la ville. Cet édifice, largement inspiré du pont du Gard, a permis l'arrivée d'eau potable depuis la source du Boulidou, puis plus tard celle du Lez, situées à Saint-Clément-de-Rivière. À sa construction, il permet d'apporter 25 litres d'eau par seconde à la ville de Montpellier. Il fut détruit dans sa quasi-totalité à la fin du XXe siècle, à la suite de l'implantation d'une usine souterraine qui permit de produire en toute saison 2 000 litres d'eau pour la ville.

La porte et la place royale du Peyrou

La porte du Peyrou, appelée aussi l'Arc de Triomphe de Montpellier, fut construite fin du XVIIe par C.-A. Daviler. Elle débouche sur la place royale du Peyrou qui accueille la statue équestre de Louis XIV et un château d'eau conçu au XVIIIe siècle. Cette grande esplanade, qui surplombe la ville de 50 mètres, offre une vue imprenable sur la partie nord et ouest de la ville avec, en arrière plan, les premiers reliefs cévenols, dont notamment le Pic-Saint-Loup.

Autres monuments et lieux historiques

  • L'hyper centre, appelé l'écusson, est d'une manière générale un lieu emblématique de la ville. Ses petites ruelles atypiques, bondées de commerces, bars et restaurants, en font le premier lieu de sortie de ses habitants et le quartier le plus animé de la ville.
  • L'Esplanade Charles-de-Gaulle (Montpellier), en prolongement de la place de la Comédie, est un lieu de promenade paysagé, particulièrement apprécié des Montpelliérains.
  • L'immeuble dit du «Scaphandrier» est édifié en 1898. Son surnom est dû à sa rotonde d'angle coiffée d'une extravagante coupole en ardoise et zinc en forme de « bulbe ». Cet élément d'architecture, pour le moins remarquable, vient d'être entièrement restauré.

Musées

  • Musée Fabre - Le bâtiment de l'ancien collège des Jésuites. Fondé en 1828 sur proposition du baron Fabre (1766-1837) et à l'initiative du maire, le marquis de Dax d'Axat (1767-1847), premier président de la Société des Beaux-Arts, il est maintenant un des plus importants musées régionaux français, où est présentée une collection publique de près de 800 peintures, sculptures, etc. depuis sa réouverture le 4 février 2007. Lui est accolé et ouvert au public depuis février 2010, l'ancien hôtel particulier 19e « Cabrières Sabatier d'Espeyran » qui abrite la très riche collection des arts décoratifs.
  • Musée Atger, plus de 1 000 dessins des écoles française, italienne et flamande
  • Musée du Fougau (Musée d'Art et tradition populaire)
  • Musée languedocien
  • Musée d'anatomie
  • Musée de la pharmacie
  • Musée Empereur Antonin (ou Musée des moulages)
  • Musée de l'Histoire de Montpellier (Crypte Notre-Dame des Tables)