EN FR

Projects

Thumb prad ilgeot large

PRAD ILGEOT

January 2006 - December 2014

Project Summary

Objectifs

Les systèmes oasiens anciens sont confrontés à quatre grandes modifications de leur environnement naturel et socioéconomique: les eaux deviennent de plus en plus rares et difficiles d’accès ; les terres irriguées évoluent sous l’effet de diverses pratiques anciennes et nouvelles; l’organisation sociale se transforme avec l’ouverture des marchés et le panorama institutionnel d’encadrement de l’irrigation est en quête de nouveaux modèles de régulation. Enfin, le développement agricole connaît des difficultés pour élaborer des systèmes de production durables, combinant les systèmes de culture et d’élevage valorisant les ressources sans dégrader l’environnement. Le projet de recherche ILGEOT se consacre au système du Tafilalet, un système oasien en grande difficulté. Il vise à établir en trois années une base de connaissances multidisciplinaires pour répondre à ces défis en répondant à trois questions clés :
Quels systèmes de cultures peuvent-ils être recommandés pour favoriser la meilleure valorisation des ressources limitées en terre, en eau et en travail ?
Comment représenter et modéliser l’économie de multiples exploitations partageant des ressources communes en eau et quelles sont les combinaisons de systèmes les plus intéressants dans les divers territoires composant l’oasis de l’amont à l’aval, en fonction des diverses ressources en eau disponibles, pérennes (sources, khettaras, pompages) ou soumises aux aléas climatiques ou aux décisions de lâchés ?
Quels sont aujourd’hui les territoires pertinents de la gestion hydro-agricole des eaux du Tafilalet et quelles formes d’institutions permettraient de moderniser le panorama institutionnel dans le contexte oasien du Maroc ?

Méthodes

Le projet ILGEOT met en relation des équipes de recherche et de formation universitaire françaises et marocaines. Il constitue un premier volet d’un réseau plus large qui cherchera à comprendre la place des systèmes oasiens méditerranéens, dans une optique comparative et axée sur des recommandations pour les opérateurs du développement durable de ces espaces particuliers.
Il s’oriente vers la formation de jeunes chercheurs susceptibles de former la nouvelle génération des cadres de la recherche et de l’université marocaine. Il s’appuie sur les opérateurs du développement, l’Office du Tafilalet et les ONG intervenant dans le développement local disposant de bases de données renouvelées sur les ressources en eau et la gestion hydraulique dans les oasis.

 

Coordinator

CIHEAM-IAMM - France

Source of funding : Appel d’offre franco-marocain PRAD Pour la partie française : Le projet bénéficie d’un soutien financier, scientifique et technique de l’Ur044 de l’IRD dans le cadre de la convention cadre Cemagref-Cirad-IRD. Pour la partie marocaine : Le projet sera soumis à l’appel d’offre PROTARS. L’ORMVA-TF est disposé à aider la partie marocaine à l’organisation pratique des travaux sur le terrain et à l’accès aux données de la région. La partie marocaine contacte également les ONG de développement local du Tafilalet.
Programme and Contact references : Philippe Le Grusse : Responsable pour la partie française d’un projet PRAD Maroc sur les «Innovations locales de gestion des eaux dans les oasis du Tafilalet » Pr Bouaziz Ahmed : Responsable pour le Maroc - IAV Hassan II